File la laine

Paroles et musique : Robert Marcy

Dans la chanson de nos pères,
Monsieur de Malbrough est mort.
Si c’était un pauvre hère,
On n’en dirait rien encore.
Mais la dame à sa fenêtre
Pleurant sur son triste sort,
Dans mille ans, deux mille peut-être,
Se désolera encore.

Refrain :
File la laine,
File les jours.
Garde mes peines
Et mon amour.
Livre d’images,
Des rêves lourds.
Ouvre la page
À l’éternel retour.

Hennins aux rubans de soie,
Chanson bleue des troubadours.
Regret des festins de joie
Ou fleur du joli tambour.
Dans la grande cheminée,
S’éteint le feu du bonheur,
Car la dame abandonnée
Ne retrouvera son cœur.

Refrain.

Croisés des grandes batailles,
Sachez vos lances manier.
Ajustez cottes de mailles,
Armures et boucliers.
Si l’ennemi vous assaille,
Gardez-vous de trépasser.
Car derrière vos murailles,
On attend sans se lasser.

Refrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *